Safety Creek
Tous les continents sont en train de se détruire. Dépèche toi. Trouve toi un talent, et viens nous rejoindre à Safety Creek. Vite, le temps presse !


Et si l'art était votre seule chance de rester en vie ..?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cléo Gomez
Fondatrice
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 21
Localisation : Safety Creek

Feuille de personnage
Réputation: Bavarde inconditionnelle
Gardien / Mentor: Marco Armani
Devise: L’humour est une plante gaie arrosée de tristesse

MessageSujet: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   Mar 10 Juil - 18:17

Le soleil était tombé il y a maintenant quelques heures, et pourtant, impossible de fermer l'oeil. Je ne m'éclaire qu'à la lueur d'une bougie. Le ciel est voilé ce soir, pas de lune, pas d'étoiles. Oui, maintenant, le jour et la nuit sont distincts au Pôle Nord, ce qui est sans doute une révolution géologique supplémentaire. Il paraît qu'il y a quelques dizaines d'années, toute l'île n'était qu'un bloc de glace, un "iceberg". J'ai cherché ce mot dans le dictionnaire, Larousse 2018, et impossible d'en trouver la définition. Pourtant, ils ont bien existé, les "icebergs'. Affalée dans le vieux fauteuil en velours, je regarde un film vieux d'au moins quarante ans. "Titanic", ça s'apelle. Il y a un "iceberg" dedans, à ce qu'on m'a dit. C'est pour cela que je le regarde. Ils parlent d'une manière tellement classe, so british. Même le jeune homme qui est supposé être un râté qui a passé sa vie dans la rue s'exprime comme le plus lettré des aristocrates londonniens. A l'heure actuelle, les jeunes de la rue ajoutent des "wesh gros" et des apostrophes dans ce genre à la fin de leur phrase. Comme quoi, les temps ont changé,et Hollywood embellit grandement la réalité.


Je n’aime plus le monde dans lequel je vis ! Et tous les gens autour de moi... et l’inertie de mon existence qui se dérobe sous mes pas, sans que je puisse l’en empêcher... J’ai l’horrible impression d’être dans une pièce pleine de monde et j’ai beau hurler comme une folle, il n’y a personne qui se soucie de moi !

Je soupire à ces mots. En trampant un churro dans ma tasse de chocolat chaud, j'examine la tête de Rose. Elle est parfaite. Une peau pâle sans pustule, de grands yeux vert-gris, des lèvres bombées et pulpeuses. Bon d'accord, elle a un gros nez bossu, mais il ne se remarque pas à côté de sa ligne de sourcils parfaite et sa magnifique crinière flamboyante. En plus elle est riche. De quoi elle se plaint ? L'argent ne fait pas le bonheur, mais Leonardo DiCaprio aurait fait le mien pendant un moment. Je lache encore un soupir et réprime un baillement. Je pense que je vais m'endormir avant qu'elle n'aie le temps de se plaindre encore une fois.



Une unité de temps inconnue plus tard..


- Oh non, oh non, oh non non non non non non !

Quelle gourde, mais quelle gourde ! Une tasse, ça tient pas en lévitation éternellement, et le chocolat au lait, ça fait de sacrées tâches. Toute paniquée et exténuée, je titube dans la pièce. Sans m'en rendre compte, j'ai foncé dans une forme, une silhouette. Je vois rien, punaise !

- Mince, mince, mince, pardon, pardon, excuses moi. Waaah !

Et hop, les fesses par terre. Le parquet ciré a eu raison de mes pieds nus un peu trop agités... Soirée pourrie..

____________________


N'oublie pas de sourire, ça agacera ceux qui veulent te voir pleurer. ~ Cléo Gomez


Dernière édition par Cléo Gomez le Sam 29 Sep - 20:36, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://safety-creek.forum-gratuit.tv
Adriel D. Rosewood
Amateur
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 03/07/2012

Feuille de personnage
Réputation: Orateur méprisant.
Gardien / Mentor: Gauthier Baudeleau
Devise: Si tu ne peux vaincre ton ennemi, fais-en ton ami.

MessageSujet: Re: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   Mar 10 Juil - 20:44

Adriel n’avait aucune idée de l’heure qu’il était. C’était la nuit, certainement, mais il n’avait aucune envie de dormir. Il mettait ça sur le compte du décalage horaire, si décalage horaire il y avait. Il ne le savait même pas. Il n’aimait pas cet endroit, tout semblait… trop. Trop de perfection, trop de fleurs, trop de soleil, trop de monde. Ça lui donnait la nausée. Il serait bien retourné en arrière pour laisser la place à sa sœur. Mais c’était trop tard.
Déambulant dans les couloirs, les yeux fixés devant lui, sans but précis, il se demandait si sa place était vraiment ici. Il avait vu d’autres jeunes en arrivant. Certains virevoltaient gracieusement dans les salles de danse, d’autres chantaient avec légèreté dans les couloirs. Lui, il ne savait rien faire de tout cela. Il ne savait qu’écrire et parler. Mais qui s’intéressait à ça maintenant ? Ça n’intéressait plus les gens de savoir parler. Il marcha encore un peu, sans penser à rien, jusqu’à entendre une voix. Une jeune femme. Il l’écouta un peu, mais sa voix ne semblait pas réelle. Un film. Il avait pensé que c’était quelqu’un qui comme lui ne trouvait pas le sommeil. Mais il n’y avait plus personne à cette heure. Comme de parfaits soldats, les gens d’ici vivaient le jour et dormaient la nuit, obéissant aveuglément à toutes les directives qu’on leur donnait. Finirait-il comme ça lui aussi ? Incapable de penser par lui-même ?

Adriel sortit dans le parc et fit les cent pas pendant une période indéterminée, essayant d’apercevoir des étoiles dans le ciel voilé, tentant de saisir les sons de la nuit, le bruit du vent dans les feuilles, un criquet nocturne. Mais il n’entendait rien. Déçu, il finit par rentrer à l’intérieur, frissonnants dans la nuit. Il n’aurait jamais cru s’ennuyer dans un endroit pareil. Comme quoi, tout était possible. Il repassa devant la pièce où il avait entendu le film, exaspéré par ce bruit. Il avait envie d’ouvrir violemment la porte et de foutre la télé en l’air. Pour avoir un peu de calme. Il posa sa main sur la poignée et ouvrit la porte, bien décidé à mettre ce qu’il pensait en pratique. Il n’eut pas le temps de faire un pas dans la pièce que quelque chose le heurta de plein fouet, lui coupant le souffle. Il tenta de garder l’équilibre et remit ses pensées en place, regardant ce qui l’avait percuté. Une jeune fille, maintenant par terre. Quelle idiote. Pauvre abrutie qui n’était même pas foutue de regarder où elle allait.

- Eh ! Tu peux pas faire gaffe où tu marches ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléo Gomez
Fondatrice
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 21
Localisation : Safety Creek

Feuille de personnage
Réputation: Bavarde inconditionnelle
Gardien / Mentor: Marco Armani
Devise: L’humour est une plante gaie arrosée de tristesse

MessageSujet: Re: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   Mer 11 Juil - 12:16

- Eh ! Tu peux pas faire gaffe où tu marches ?

- Désolée, désolée..

Je me relève en quatrième vitesse et manque à nouveau de trébucher sur un bouquin qui trainait par terre. Enfin, je trouve l'interrupteur. La lumière brûle mes yeux et m'aveugle. Quelle idiote que je fais. Les battements de mon coeur se ressèrent tellement que je panique. Je dois nettoyer tout ce bazar. Mon Dieu, j'ai les idées en vrac, les neurones qui s'échauffent aussi rapidement après le réveil, ça me va pas bien. J'astique le parquet ciré souillé de ma boisson chocolatée en marmonnant. Je suis une vraie catastrophe ambulante.

En me relevant, je m'aperçois que les génériques de fin défilent sur l'écran. Le chiffon imbibé dans la main, je soupire. J'ai raté l'iceberg, et j'en suis atrocement déçue. Je me tourne vers le garçon que j'ai percuté, et qui n'avait d'ailleurs pas bougé depuis le choc. Il a l'air un peu plus âgé que moi, peut-être que lui..

- Dis, tu as entendu parler des icebergs ? J'imagine que c'est un bloc de glace, assez gros pour faire couler un gros bateau, mais assez léger pour se déplacer sur l'eau sans tomber. Tu en as déjà vu ?

Peut-être que ma question lui a paru stupide, vu les grands yeux qu'il a ouvert. Mais la Terre a tellement changé depuis une dizaine d'année. Je n'étais qu'une enfant à l'époque où le Continent Glacé a fondu, j'en ai vaguement entendu parler, rien de plus.

Moi j'imagine un glaçon géant, avec une forme triangulaire, un peu comme un diamant. Brillant. Flottant sur l'eau. Couvert de neige. Tu crois que ça ressemble à ça ? Un iceberg ..

____________________


N'oublie pas de sourire, ça agacera ceux qui veulent te voir pleurer. ~ Cléo Gomez


Dernière édition par Cléo Gomez le Sam 29 Sep - 20:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://safety-creek.forum-gratuit.tv
Adriel D. Rosewood
Amateur
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 03/07/2012

Feuille de personnage
Réputation: Orateur méprisant.
Gardien / Mentor: Gauthier Baudeleau
Devise: Si tu ne peux vaincre ton ennemi, fais-en ton ami.

MessageSujet: Re: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   Mer 11 Juil - 22:17

- Désolée, désolée..

Elle était bien gentille de s’excuser. Elle l’aurait été encore plus si elle ne lui avait pas foncé dedans dès le départ. Adriel regarda la jeune fille s’agiter autour de lui. Manifestement, elle appartenait à ce genre de personnes qui vivaient à toute allure, essayant de tout faire en même temps. Pas comme lui. Lui, il faisait tout lentement et précautionneusement pour être sûr de ne pas se tromper, de ne pas faire d’erreur. La scène en était presque comique. Il hésita même une seconde à l’aider, mais se ravisa finalement. Il ne la connaissait pas, il n’avait rien provoqué, il la laisserait se débrouiller toute seule. Elle s’en sortait très bien sans lui d’ailleurs.
Sur la télévision, les dernières images d’un film défilaient, imperturbables. Il ne se rappelait pas de ces images, il n’avait pas dû voir ce film. Quoi qu’il en fût, c’était terminé, et il était presque certain de ne pas avoir raté grand-chose. Quelle perte de temps. Il ferait mieux d’aller se coucher immédiatement avant de tomber sur une nouvelle contrariété. Il s’apprêtait à tourner les talons quand la jeune fille l’interpella.

- Dis, tu as entendu parler des icebergs ? J'imagine que c'est un bloc de glace, assez gros pour faire couler un gros bateau, mais assez léger pour se déplacer sur l'eau sans tomber. Tu en as déjà vu ?

Les icebergs ? Cette fille était vraiment en train de lui demander ce que c’était qu’un iceberg ? Il la regarda attentivement, cherchant à deviner si elle se moquait de lui. Mais elle avait l’air tout à fait sérieux.

- Moi j'imagine un glaçon géant, avec une forme triangulaire, un peu comme un diamant. Brillant. Flottant sur l'eau. Couvert de neige. Tu crois que ça ressemble à ça ? Un iceberg ..

Evidemment qu’il savait à quoi ressemblait un iceberg. Il en avait souvent vu dans les livres. Il y en avait beaucoup avant, mais depuis la catastrophe climatique, ces morceaux de glaces géants appartenaient au passé. Et puis au moins, cette fille lui donnait l’occasion d’étaler sa science, il n’allait pas la manquer.

- Un iceberg, c’est une montagne de glace qui dérivait avant à l’endroit où nous sommes, près du pôle Nord. Ils ont tous fondu maintenant, mais il y en avait de toutes les tailles et de toutes les formes ! Certains étaient gros comme un rocher, d’autres aussi grands que Safety Crick. Et le plus incroyable, c’est que lorsque l’on voyait un iceberg, on n’en voyait qu’une infime partie, le reste caché sous l’eau atteignant une taille que tu ne pourrais même pas imaginer. Pourquoi ?

Elle avait l’air d’une enfant cette fille, avec ses questions simplettes et son air curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléo Gomez
Fondatrice
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 21
Localisation : Safety Creek

Feuille de personnage
Réputation: Bavarde inconditionnelle
Gardien / Mentor: Marco Armani
Devise: L’humour est une plante gaie arrosée de tristesse

MessageSujet: Re: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   Jeu 12 Juil - 21:41

- Un iceberg, c’est une montagne de glace qui dérivait avant à l’endroit où nous sommes, près du pôle Nord. Ils ont tous fondu maintenant, mais il y en avait de toutes les tailles et de toutes les formes ! Certains étaient gros comme un rocher, d’autres aussi grands que Safety Crick. Et le plus incroyable, c’est que lorsque l’on voyait un iceberg, on n’en voyait qu’une infime partie, le reste caché sous l’eau atteignant une taille que tu ne pourrais même pas imaginer. Pourquoi ?
Au fur et à mesure qu'il décrivait le bloc de glace, il se dessinait dans ma tête. Dans un doux camaïeu de blanc, de gris et de bleu. Je restais silencieuse. Ça avait du être si beau. Ce sont encore les hommes qui ont fait la bêtise de les laisser fondre ? C'était soit la banquise, soit le progrès. Ils voulaient nous rendre plus intelligents mais finalement, ils détruisent tout ce que nous devons connaître. Je sentais mon regard s'immobiliser droit devant moi en même temps que je perdais dans mes idées. Je retrouvais rapidement mes esprits et répondit au jeune homme, plongé depuis je ne sais combien de temps, dans un silence visiblement gênant.

- Oh, pour rien. Je regardais juste ce film, là. "Titanic", mais je me suis endormie avant qu'on ne voie celui qui fait chavirer le bateau. Tant pis, je le verrais une autre fois.

Je tendis la main devant lui en lui souriant, presque bêtement.

- Je m'appelle Cléo, Cléo Gomez. Et si "insomniaque contrarié' n'est pas ton nom.. Comment tu t'appelles ?

Bon d'accord, j'ai essayé de tourner ça à la manière d'un film pour ado. C'était marrant, mais pas très concluant. On va éviter ses tournures. Plus tellement fière de ma vanne, je perds mon sourire et me grattais timidement derrière la tête.








____________________


N'oublie pas de sourire, ça agacera ceux qui veulent te voir pleurer. ~ Cléo Gomez


Dernière édition par Cléo Gomez le Sam 29 Sep - 20:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://safety-creek.forum-gratuit.tv
Adriel D. Rosewood
Amateur
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 03/07/2012

Feuille de personnage
Réputation: Orateur méprisant.
Gardien / Mentor: Gauthier Baudeleau
Devise: Si tu ne peux vaincre ton ennemi, fais-en ton ami.

MessageSujet: Re: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   Lun 20 Aoû - 11:52

Il posa un regard vide sur la main que lui tendait la jeune fille. Une partie de lui voulait saisir cette main et la broyer entre ses doigts, et l’autre voulait tourner les talons et simplement s’en aller. Elle l’avait appelé « insomniaque contrarié ». Pour l’instant, la seule chose qui lui venait à l’esprit, c’était de savoir pourquoi. Insomniaque, c’était possible, vu l’heure avancée. Contrarié, il ne voyait pas. Il devait avoir sa gueule des mauvais jours, possible. Ou alors, c’était sa façon de parler. Pourtant, il avait eu l’impression d’avoir été plutôt neutre. Enfin bref, c’était censé être un trait d’humour apparemment, mais c’était complètement raté.
Il ne lui répondit pas tout de suite, histoire de la mettre mal à l’aise. Apparemment, le silence était gênant pour elle, vu la façon dont elle tentait de faire la conversation. Lui, ça ne le dérangeait pas, il pourrait rester des heures debout dans cette pièce sans rien entendre, il n’en serait pas plus chamboulé. Alors il la fixait, essayant de deviner ce qu’elle devait penser. Visiblement, elle s’était rendue compte que sa blague n’était pas passée, à la façon dont elle se tripotait les cheveux. Dommage, il lui aurait bien expliqué que c’était naze, et qu’elle ferait mieux d’aller se coucher. Non pas qu’il veuille absolument être méchant avec elle, mais ce soir, il avait l’impression que toute la gentillesse dont il pouvait parfois faire preuve avait décidé d’aller faire un tour. Et lassé, fatigué, il n’avait pas le courage de se lancer à sa poursuite. Exit la gentillesse, donc.

- Il y a de meilleures façons de demander leur nom aux gens, tu sais.

Tout simplement, sans essayer de faire de l’humour. Il avait un peu pitié maintenant, la pauvre, il se souviendrait de cette tentative de blague ratée pendant un long moment au moins. Et malheureusement pour les autres, il était le genre à charrier longtemps. Quoique, ça le lassait parfois vite. Et là, il en avait déjà assez, et amorça un geste pour s’en aller.

- Sur ce… Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléo Gomez
Fondatrice
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 21
Localisation : Safety Creek

Feuille de personnage
Réputation: Bavarde inconditionnelle
Gardien / Mentor: Marco Armani
Devise: L’humour est une plante gaie arrosée de tristesse

MessageSujet: Re: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   Lun 3 Sep - 14:04

- Il y a de meilleures façons de demander leur nom aux gens, tu sais. Sur ce, bonne nuit

Il ne me laisse même pas le temps de me racheter. Je soupire, il tourne les talons. Mais c'est qu'il est irritable le monsieur ! Il s'est levé du pied gauche !? Je roule des yeux et le regarde s'éloigner, exaspérée. Non, le seul truc gauche ici, c'est moi. Je sais que je suis maladroite, tout le monde le sait. Mais ai-je été suffisamment vexante pour qu'il ne daigne même pas me donner son nom ? Je le suis jusqu'à la porte et lui attrape le poignet. Je n'ose quand même pas lever les yeux dans les siens,

- Je ne voulais pas te vexer, excuse-moi.

Il va vouloir me faire culpabiliser, comme si ma bourde était le plus inhumains des crimes que j'ai pu commettre. Ils sont comme ça, les Anglais, Arrogants, méprisants, mais souvent sur-estimés. Et ils ont un accent bizarre, aussi ..

- Tu veux que je te fasse un chocolat chaud ? Ça aide pour s'endormir. Ou tu préfères du thé ? Comme tu veux, il y a tout ici.

Je lève les yeux et cherche son regard. Ma main libère son poignet et je retourne me fourrer dans le fauteuil. La lampe halogène sur pied, à côté de moi éclaire assez pour que je puisse dessiner. Mon carnet sur les genoux, et le fusain à la main, je commence à griffonner un visage. Un garçon aux traits fins, dont la pilosité faciale commence à pointer. Des yeux noirs pénétrants, surlignés de sourcils froncés bien peignés. Les cheveux foncés en bataille. Un rictus neutre..

Spoiler:
 

J'esquisse très rapidement, il ne me faut pas dix minutes pour achever mon travail. Est-il encore là ? Il attends peut-être une des boissons chaudes que je lui ai promise. Je jette un coup d'oeil à l'ouverture de la porte et ..

____________________


N'oublie pas de sourire, ça agacera ceux qui veulent te voir pleurer. ~ Cléo Gomez


Dernière édition par Cléo Gomez le Sam 29 Sep - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://safety-creek.forum-gratuit.tv
Adriel D. Rosewood
Amateur
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 03/07/2012

Feuille de personnage
Réputation: Orateur méprisant.
Gardien / Mentor: Gauthier Baudeleau
Devise: Si tu ne peux vaincre ton ennemi, fais-en ton ami.

MessageSujet: Re: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   Dim 16 Sep - 11:11

Elle n’avait pas envie de le laisser partir apparemment. Cela faisait la deuxième fois qu’elle l’interrompait et l’empêchait de s’en aller. Il ne lui en voulait pas, non. Il n’était pas encore tombé à ce niveau de méchanceté stupidement gratuite. Il était juste particulièrement irritable. Un défaut comme un autre. La main fine qui lui enserrait le poignet ne semblait pas vouloir le laisser fuir pour l’instant. Il posa doucement les yeux sur les cheveux bouclés, là où auraient normalement dû se trouver le regard de son interlocutrice qui baissait la tête.
Elle lui parlait, elle lui demandait quelque chose. Il était quelque peu surpris de sa persévérance. Il n’était pas aimable, il n’était pas gentil, et pourtant, elle continuait de lui parler comme si de rien n’était, comme si elle ne remarquait pas ses fautes de caractère. Il hésitait à mettre ça sur le compte d’une possible naïveté également. Mais elle semblait tout à fait consciente de ce qu’elle faisait, et de ce que lui faisait aussi. Ses yeux croisèrent brièvement les siens et elle libéra son bras avant de s’éloigner. Il n’avait pas eu le temps de lui répondre. Ou il avait oublié. Cela lui arrivait, parfois, de penser à autre chose et de ne pas répondre à ses interlocuteurs. Il n’y pensait pas, tout simplement. Pour lui, c’était tout à fait normal, ça pouvait arriver à tout le monde. Pour les autres, c’était uniquement vexant.

Mais elle ne semblait pas vouloir en tenir compte. Elle s’était éloignée, comme si elle n’avait rien remarqué. Elle s’était posée dans un fauteuil et griffonnait. Elle dessinait plutôt. Il s’approcha lentement et sans bruit pour l’espionner, se remémorant ses tentatives infructueuses de dessin, ses esquisses ratées, ses toiles anarchiques, toutes ces peintures abîmées et détruites sous son pinceau. Ces souvenirs lui laissèrent un sourire. Il ne regrettait pas de n’avoir jamais su manier le crayon. Mais cette jeune femme, Cléo, elle savait. Et sous ses coups de fusain, il se voyait apparaître, il se reconnaissait. Ces yeux, c’étaient les siens, cette bouche était la sienne, tout, les cheveux, le nez, tout criait haut et fort son identité. Il eut un pincement au cœur en se souvenant sa sœur qui faisait vivre les choses une deuxième fois sur ses cahiers. Elle était merveilleuse, sa sœur. Il se tenait là, les bras ballants, regardant cet autre lui qui apparaissait. Pourquoi avait-elle choisit de le dessiner lui ? Il ne la vit pas se retourner vers lui, bien que sa tête ne fût qu’à quelques centimètres de la sienne. Il fixait cette feuille.
Il resta ainsi quelques secondes, puis la regarda dans les yeux. Il voulut parler, dire quelque chose, mais ses mots se coincèrent dans sa gorge, comme lorsqu’il était petit. Il n’y arrivait pas, il ne se souvenait plus de comment faire. Il se redressa brusquement, honteux, et se jeta dans un fauteuil, la tête dans les mains. Ça ne lui était pas arrivé depuis des années. Il respira, profondément, une fois, deux fois, trois fois, et sortit son petit carnet de sa poche. Il y inscrivit quelque chose qu’il relut plusieurs fois, s’appliquant à différencier chaque lettre, chaque son, puis leva finalement la tête.

- Pardon. Je m’appelle Adriel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléo Gomez
Fondatrice
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 21
Localisation : Safety Creek

Feuille de personnage
Réputation: Bavarde inconditionnelle
Gardien / Mentor: Marco Armani
Devise: L’humour est une plante gaie arrosée de tristesse

MessageSujet: Re: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   Sam 29 Sep - 22:57

Finalement, il n'était pas parti, au contraire. Il était encore plus près de moi maintenant. Son souffle remuait les
cheveux qui tombaient sur mon épaule. Immobile, il observait son reflet sur le papier, un long moment, sans l'écho d'une voix, dans un silence absolu. Alors que je pensais qu'il allait arracher la feuille et la déchirer en me criant toutes sortes de remontrances, il tourna la tête et son regard perça le mien. Ses yeux marrons me dévisageaient avec une expression que je n’aurais jamais su emprunter. J'attendais ses accusations, mais rien ne vint. Je n’osais pas bouger, avant qu'il ne s'affale dans le fauteuil et enfouisse sa tête entre ses mains. Je me redressais doucement sans le quitter des yeux. Il inspirait et expirait, inhalait et exhalait avec cette chose que l’on aurait pu appeler « douleur » au fond des tripes qui pourrait le faire exploser d’une seconde à l’autre. Mais il n'en fit rien. A la place, il sortit de sa poche un petit carnet en cuir bordeaux et un stylo encre apparût entre ses doigts. Le bruit de la plume était similaire à celui de mon fusain sur le papier. Ce même grattage subtil, ce même frottement discret ..

- Pardon. Je m'appelle Adriel.

Un rictus se dessina sur mon visage, et les traits de ma figure se détendirent. J'aimerais bien qu'il daigne sourire, lui aussi, pour que je puisse imaginer qu'il aie pu déjà être heureux. Bien sûr, rien sur lui ne laissait paraître qu'il aie pu cotoyer la misère, mais la détresse du coeur est bien plus difficile à percevoir que le besoin matériel. Il écrivait sur ce morceau de papier, sa main ondulait sous les à-coups de son poignet, son poing dansait sur les lettres noires qui se dessinaient au fur et à mesure que sa plume traversait la page. Le vent avait beau souffler aussi fort que le loup dans le conte, la pluie pouvait tomber suffisamment pour faire couler l’Arche de Noé, je n’entendais plus rien que le bruissement de sa mine.

- Qu'est ce que tu écris ?

Ça y est. J'ai brisé le silence. Je m'attends à devoir affronter la tempête. On ne dérange pas un artiste en pleine crise d'inspiration. Ne me regarde pas comme ça, ce n'est que de la curiosité, je veux pas te fouiller, ou bien une phrase du genre Tu n'es pas obligé de me répondre, si cela te gène à ce point sont des issues possibles dans cette situation. Mais ne nous prononçons pas trop vite, j'attends toujours une réaction ..

____________________


N'oublie pas de sourire, ça agacera ceux qui veulent te voir pleurer. ~ Cléo Gomez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://safety-creek.forum-gratuit.tv
Adriel D. Rosewood
Amateur
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 03/07/2012

Feuille de personnage
Réputation: Orateur méprisant.
Gardien / Mentor: Gauthier Baudeleau
Devise: Si tu ne peux vaincre ton ennemi, fais-en ton ami.

MessageSujet: Re: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   Sam 6 Oct - 12:31

Ephémère. Colorée. Emplie de vie au crépuscule, frappée par la mort à l’aube, gratifiée de la renaissance chaque soir. Tu es un cycle infini, enthousiasmée par le soleil, mais destinée à souffrir l’ombre et le gel sans lesquels tu ne peux vivre, et qui parfois même te fauchent. Tu n’as rien pour te défendre, tu ne

- Qu'est-ce que tu écris ?

Ses doigts se resserrèrent brusquement sur son stylo, si fort que ses phalanges blanchirent. Son cœur fit un bond dans sa poitrine. Impertinente curiosité qui l’agaçait au plus haut point. Il serra les dents, essayant de se contenir et de ne pas se mettre à hurler. Il arracha fébrilement la feuille de son calepin et la froissa rageusement.

- Ça te regarde ?

Il se leva et rangea son carnet dans une poche intérieure de sa veste, glissant son stylo à côté. Entre ses doigts, la feuille de papier était malmenée, tordue dans tous les sens, presque déchirée. Il n’aimait pas qu’on voit ce qu’il écrivait. Il détestait cela. Il haïssait le fait qu’on lui parle lorsqu’il écrivait. Elle était peut-être sociable, mais pas lui. Elle ne le savait sûrement, pas, mais il s’en fichait. Mais il ne devait pas s’énerver. Rester serein, en toutes circonstances, en apparence tout du moins, c’était plus important. Il baissa les épaules avec un profond soupir. Il était désolé pour elle, désolé qu’elle ait à supporter sa mauvaise humeur. Mais il changeait d’attitude comme une girouette, du calme à la tempête, de la tristesse à la joie. Même lui avait parfois du mal à suivre le cours de ses propres sentiments. Il se dirigea vers la corbeille et laissa tomber dedans la boule de papier froissé, avant de se diriger vers la sortie.

- Désolé. Je ne veux pas m’énerver contre toi. Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let me break the ice ~ .. [PV : Adriel D. Rosewood]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» .-. I break , I borrow , I live , I lose .-.
» Break It Down [Swann Neige]
» how to break a heart (avery)
» Come, Break Me Down

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safety Creek :: Hors-jeu :: Divers - Hors Rp :: Archives :: Saison 1-
Sauter vers: