Safety Creek
Tous les continents sont en train de se détruire. Dépèche toi. Trouve toi un talent, et viens nous rejoindre à Safety Creek. Vite, le temps presse !


Et si l'art était votre seule chance de rester en vie ..?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme une grande soeur.. [Taylor Ariel Kennedy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jennifer Gordon
Débutant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 19
Localisation : Safety Crick

Feuille de personnage
Réputation: Pied gauche
Gardien / Mentor: Taylor Ariel Kennedy
Devise: Te laisse pas marcher sur les pieds, apprend a riposter.

MessageSujet: Comme une grande soeur.. [Taylor Ariel Kennedy]   Sam 15 Sep - 9:29


~ Aujourd'hui, j'avais passé ma journée à danser, je n'avais pas quitté le studio de danse, j'avais d'abord danser du classique et ensuite du Hip hop. Ma hanche me faisait souffrir, mais quand je commençais, il m'étais quasiment impossible de m’arrêter. Je savais que mon père me regardait de là haut, je ne devais pas le décevoir, il devait être fière de moi. Ma mère, je ne l'avait pas appelé depuis mon arrivée ici, soit elle ne s’inquiéter pas pour moi, soit elle était déjà morte de trouille. Le soir ou elle m'attendait avec deux hommes en costume noir, et lunette de soleil sur le nez, chez moi, elle n'a pas bronché et ne ma même pas embrassé, avant de me laisser partir en compagnie de ces gaillards pour un havre de paix, Safety Crick. Je lui en voulais, mais heureusement Opale était avec moi, sans elle, je ne pourrais vivre, elle est ma bouffer d'oxygène quotidienne, sa joie de vivre me fait sourire et me permet de garder la tête froide.

Mon sac sur l'épaule, ma main gauche sur ma hanche gauche, je boitais légèrement. Il était déjà 20h45, quand je m'enfonçais dans le couloir qui menait aux bureaux des Gardiens. Je grimaçais, et Opale marchait a mon rythme, la queue et la tête basse, elle savait que j'avais mal, et quand j'allais mal elle était toujours comme ça.
D'ordinaire je ne passais pas là pour monter aux dortoirs, mais j'avais décidé de couper par ici, car avec ma hanche douloureuse.. Impossible de marcher des kilomètres. Je lâchais mon sac, et m'appuyais contre le mur, les yeux humides et la main droite sur le front. C'était rare, que j'ai mal comme ça, mais je savais que ça passerais...
J'aperçus Opale, agiter les oreilles et partir en trottinant, vers le fond du couloir et elle tourna furtivement pour disparaitre dans une pièce, un bureau d'un des gardiens, surement...
Je laissais mes larmes couler, le long de mes joues.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ-1
Arrivant
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 04/07/2012

MessageSujet: Re: Comme une grande soeur.. [Taylor Ariel Kennedy]   Ven 21 Sep - 18:48


- Je ne veux pas savoir ! Il me faut ces micros et ces baffles le plus vite possible ! Comment ça elles ne seront pas disponibles avant deux semaines ! C'est une plaisanterie ! J'en ai besoin pour ce samedi ! Bande d'empotés !

Personne encore n'avait vu Taylor dans un tel état. La ponctualité était la règle numéro un à Safety Creek, et en tant que gardienne, elle ne pouvait se permettre de pardonner un tel retard. Sa voix se déchirait dans le combiné, coincé entre son épaule et les quelques mèches rousses qui couvraient son oreille. Ses doigts, peints en leur sommet par du vernis à ongle poupre, se mêlaient entre les tonnes de papiers que la danseuse avait la mission de trier, et que le stylo qu'elle tenait entre son index et son majeur, tâchait d'énormes flaques d'encre noire.

- Merde ! MERDE ! Pardon ? Quoi ? Non, non ! Si ! Mais, oui ! Mercredi ? Les S32RDD ? Vous plaisantez, c'est de la pacotille ! Je veux de la qualité Thomas ! De la QUA-LI-TÉ ! Allô ?

Folle de rage, Taylor reposa le combiné sur son socle, et en un soupir d'épuisement, écrasa sa tête sur ses bras, croisés sur le bureau.


"Ils m'énervent, Dieu qu'il m'énerve !
explosa la belle rousse en empilant les formulaires. Il faut ordonner tout cela, tient, pourquoi pas les certificats médicaux. Elle ouvre la pochette verte et en sort les premières fiches. BlackHeart. Elle tique les cases stipulant que Lina se portait bien, et fit de même avec la prochaine, Clarkson, Adrian. Du moment que le jeune n'a manifesté aucune douleur, ni aucun problème, pourquoi affirmer qu'il n'est pas en bonne santé ? Dogliani, okey. EagleWood, la même chose, jusqu'à ce que, déjà lasse de son travail, elle lève la tête pour soupirer encore. C'est quand elle tourne la tête vers la vitre transparente du bureau de son collège qu'elle voit une forme se mouvoir derrière les volets vénitiens blancs. Cette silhouette est bien trop fine et trop basse pour être celle de Joseph, de Gauthier, ou de Marco, ses collègues de travail. Intriguée, elle balance ses boots sur le sol et se lève d'un bond. Les lèvres serrées et le regard froid, elle pénètre dans le bureau de glace et aperçoit ..

Une jeune fille, une jolie jeune fille. Les larmes suivaient le long de ces cheveux auburns. La souffrance s'inscrivait dans les traits fins de son visage, et contamina aussitôt ceux tant tirés de la gardienne. Elle s'approcha de la jeune malheureuse, posant les mains sous ses coudes.

Dis moi ce qui ne va pas Jennifer.

Elle caressa la pommette de la jeune danseuse dans un geste familial et réconfortant. Les douleurs du coeur sont courantes quand on est loin de chez soi. Et puis, à Safety Creek, on ne vous protège que de la guerre..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jennifer Gordon
Débutant
avatar

Messages : 72
Date d'inscription : 02/07/2012
Age : 19
Localisation : Safety Crick

Feuille de personnage
Réputation: Pied gauche
Gardien / Mentor: Taylor Ariel Kennedy
Devise: Te laisse pas marcher sur les pieds, apprend a riposter.

MessageSujet: Re: Comme une grande soeur.. [Taylor Ariel Kennedy]   Lun 24 Sep - 17:57

Des bruits de pas. Puis en face de moi, Taylor. Ma mentor, ma gardienne. Je voulus lui sourire, mais la douleur était trop atroce, pour que je parvienne a sourire.

Dis moi ce qui ne va pas Jennifer.

J'explosais, en sanglot, ne parvenant plus a retenir tout ce mal en moi. Puis les souvenirs me revinrent, comme à chaque fois que ma hanche me faisait mal. Le jury, le danseur plus âgé que moi. Je me lance, il était censé m'attraper, là. MAINTENANT ! Il loupe mes jambes, je m'écrase, comme une poupée désarticulé contre le plancher de la scène, dans un bruit sourd. Puis un cris. Le mien. Mes parents qui sortent de derrière les rideaux. Mon père, les seuls moments ou je me rappelle de mon père.

Je reviens à la réalité. Un cris de rage s'échappe de ma gorge. Mes larmes redoublèrent, encore et encore. Je mis ma tête dans mes mains.

Taylor... J'ai mal.. Ma..ma hancheee !

Je n'avais pas mal qu'a la hanche, j'avais "mal au cœur". J'allais mal, je n'arrivais toujours pas à oublier et a faire en sorte d'aller mieux. Dès que je dansais, j'avais une boule à la gorge, car j’espérais, que mon père soit fier de moi, là ou il était désormais. Je n'avais ni frère, ni sœur, j'avais juste Opale. Mon père était mort, ma mère m'avait envoyé ici, sans me dire en revoir. Je lui en voulais, mais je l'aimais quand même. Ma seule famille ici était Opale. Pourquoi avait-il fallut que je sois envoyé ici ? La vie était déjà compliqué comme ça, mais en plus il fallait que je sois séparé de ma famille et de mes amis. A cause de quoi ? A cause d'une végétation abondante, qui aurait put me donner une nouvelle sorte de cancer, si je restais un jour de plus là bas.
Je voulais encore danser, danser pour m'apaiser, mais ma hanche m'en empêcher. Je levais la tête vers Taylor, la jeune fille rousse, qui était mentor de tout danseurs ici. Les yeux pleins de larmes, je la regardais.

Aide moi. S'il te plait..

Les larmes roulaient jusque dans mon cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MJ-1
Arrivant
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 04/07/2012

MessageSujet: Re: Comme une grande soeur.. [Taylor Ariel Kennedy]   Dim 7 Oct - 8:40


On crut entendre le cœur de la gardienne se fendre devant les pleurs de la danseuse qui, étouffée par ces lourds sanglots, peinait à respirer correctement. Les yeux, rougis par les larmes, témoignaient de la véracité de sa souffrance. Les douleurs musculaires et osseuses sont les pires de toutes, parce qu'il ne suffit pas de parler ou de sourire pour les soigner. La pensionnaire laissa échapper un atroce cri de douleur, qui se termina par une grimace des plus expressives.

Taylor .. J’ai mal. Ma, ma hanchee !

Taylor remarqua alors que Jennifer tenait une position des plus inconfortables. Sa main droite tenait sa hanche, et elle était légèrement courbée vers la gauche. Une bulle d'alerte apparut immédiatement dans la tête de la gardienne, surmonté d'une message dont les lettres clignotaient de rouge "N'attends pas".

Aide moi, s’il te plait..

Bien sûr que je vais t’aider.

Personne n’aurait pu dire si Taylor avait entendu la dernière parole de la pensionnaire, étant donné la rapidité avec laquelle sa réponse était sortie de sa bouche. Mais une chose était certaine, elle n'allait pas laisser la jeune française dans cet état. Plus dynamique que jamais, elle poussa la chaise face à l'autre à un petit mètre d'intervalle, et rempli l'espace vide du pouf de Gauthier. La hanche de Jennifer n'aurait pas apprécié de marcher jusqu'à l'infirmerie ou jusqu'au dortoir, et malgré l'énergie que Taylor pouvait mettre pour aider les jeunes, elle avait plus ou moins la force au cul.

Taylor aida Jennifer à s'asseoir sur le pouf, lui leva les jambes sur une chaise, et la jeune fille allongea son dos sur l'autre.

- Ça ne vaut certainement pas ton lit, mais on va faire avec. Attends-moi deux minutes. Lève ta robe en attendant.


Taylor disparut quelques instants avant de réapparaître avec une immense alaise toute chaude. La chaleur est un bon anti-douleur quand on ne soigne pas de brûlure. Elle entoura les hanches avec la toile chaude, put même faire plusieurs tours avant de nouer l'alaise. La chaleur est un bon anti-douleur quand on ne soigne pas de brûlure, et ce cataplasme permettrait à Jennifer de se reposer au moins une petite heure.

J'en ai mis d'autres à chauffer, tu me diras quand celle là ne te fera plus d'effet. Comment tu te sens ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme une grande soeur.. [Taylor Ariel Kennedy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme une grande soeur.. [Taylor Ariel Kennedy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» REG&LYL ► "Quand une grande soeur veut quelque chose de son petit frère elle l'obtient par tous les moyens !"
» Petite ou Grande soeur, sache que je t'aime [PV Nacre] ( a archiver)
» (m) SIM FANTÔME; je ne t'ai jamais vraiment quitté, grande soeur.
» KATIE MCGRATH || Raven J. Lawson ¤ Grande soeur
» Dead End, c'est un peu comme une grande famille...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safety Creek :: Hors-jeu :: Divers - Hors Rp :: Archives :: Saison 1-
Sauter vers: