Safety Creek
Tous les continents sont en train de se détruire. Dépèche toi. Trouve toi un talent, et viens nous rejoindre à Safety Creek. Vite, le temps presse !


Et si l'art était votre seule chance de rester en vie ..?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adrian Clarkson
Arrivant
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 17/09/2012

Feuille de personnage
Réputation: Gribouilleur sombre
Gardien / Mentor: Marco Armani
Devise: C'est une sorte d'ivresse, la violence. / Les hommes mentent quand ils assurent qu'ils ont horreur du sang

MessageSujet: « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »   Lun 17 Sep - 19:54


Nom : Clarkson
Prénom(s) : Adrian
Surnom :
Date de naissance : 09 Juillet 2005
Origine : Bristol, Royaumes-Uni, Anglais.


Description physique : Sombre, voilà le première mot qui vient à l'esprit lorsque l'on voit Adrian. Avec ses cheveux noir comme l'encre en bataille, et son regard perçant pratiquement noir, d'un marron extrémement foncé lorsque l'on s'approche suffisamment de lui. La mâchoire carré et les traits fin. Une gueule d'ange surmonté par un regard qui trahi la dureté de son existence et la profondeur de sa haine envers le monde en général. Il a un corps très bien fait pour son âge qui est parfois ingrat avec les jeunes hommes. 1m80 pour 72 kilo... Pas de graisse superflu. La maison de redressement et les nombreuses batailles de rue ou entre 'interne' a modelé son corps.
Avatar : Sam Way
Description morale : Violent, Sanguin. Ces deux mots résume bien ce que voit les gens d'Adrian. C'est un garçon qui s'énerve très vite et très souvent et cela de façon violente. Il est pratiquement impossible à canaliser ou à calmer une fois qu'il a pété les plombs. Il est envahi dans ces moments là par une brume rouge qui obscurci son jugement et le pousse à se défouler sur toute personne trop proche de lui. Néanmoins au fond il n'est pas quelqu'un de méchant. Certes son sang est bouillant et cela lui a valu des ennuis, mais dans ses rares moments de calme il sait être quelqu'un d'agréable - ça ne dure jamais bien longtemps - et bien qu'il ai peu d'amis il se montre extrêmement protecteur et loyal envers ceux-ci. Malheureusement depuis son arrivée à Safety crik il est seul. A cause de son tempérament sanguin et violent.

Quel est votre talent artistique ? : La peinture
Comment l'avez-vous découvert ? : [i] Une soirée comme les autres dans le centre de redressement, bagarres, insultes, coup bas... Le jeune Adrian a alors 13ans. Le gros Henry, 15ans, a décidé de lui faire la peau depuis que le jeune garçon lui a piqué une partie de son repas à la cantine. Après tout il faut bien manger, et au centre on est si peu nourri... Adrian a volé oui. Mais il ne se laissera pas faire par ce gros lard. A la nuit tombée le gros Henry c'est glissé dans la chambre de Clarkson. Celui-ci l'attendait, faisant semblant de dormir et lorsque le gros se jeta sur lui le jeune Clarkson le reçu d'un coup de son vieux couteau rouillé, le saignant comme un gros porc. Henry couina d'ailleurs comme la bête que son corps grassouillet représenté et partit de la pièce sans demander son reste, laissa une belle flaque de sang sur le sol.
Alors Adrian, encore sous l'effet de la fureur et de l'adrénaline se mit à barbouiller le sol de sang, au départ apparemment de façon désordonné, comme un fou. Puis une fois qu'il s'effondra d'épuisement on pouvait distingué sous lui une immense fresque prenant tout le sol de la pièce. Il se trouvait au centre d'un cercle vierge, exactement au milieu de la pièce, et entouré de forme évoquant de façon viscérale la violence, la dureté de la vie, la misère, la détresse... Sa vie.



Histoire : Un cri violent, de triomphe ou déjà de haine envers ce monde dans lequel venait d'être jeté le nouveau né? Adrian est né en poussant un cri mémorable. Et il ne c'est pas arrêté pendant une bonne demi-heure, impossible à calmer. Déjà pour plaisanter devant ses crises enfantines on parlait dans sa famille de son sang chaud. Bristol l'a vu naitre. Bristol l'a façonné. Un père et une mère travaillant dans une usine de recyclage des déchets rejetaient par la société humaine. Rien de plus qu'une immense déchetterie au finale. De braves et honnête travailleur. Malheureusement pour eux ils étaient trop accablés par leur travail pour s'occuper convenablement de leur enfant. Dès son plus jeune âge celui-ci traine dans la rue avec les enfants du quartier pauvre où il vit. Il a grandit dans les coins les plus reculés et mal famé de Bristol. Déjà a 8ans sa petite bande était connu des commerçants du coin comme causant beaucoup de trouble. Notamment des vols à l'étalage et des désordres d'ordre matériel. Puis ils ont grandi lui et sa bande. Max, Joe, Catlyn.. la belle et blonde Catlyn avec ses grands yeux bleus. Ils avaient douze ans et bien sur Adrian était tombé sous le charme de cette jeune fille qui le suivait depuis déjà 4ans avec sa bande. Mais des petits voyous l'on aussi vu grandir et ses petits seins commencer à pointer... Ils agressèrent la jeune fille un soir alors qu'elle devait rejoindre la bande de Clarkson. Celui-ci assis sur une vieille benne à ordure jouait avec un vieux couteau rouillé avec Joe et Max à ses cotés. Ils entendirent les cris de Caitlyn et tout de suite le petit groupe partit au pas de course. Ils virent la jeune fille les vêtements à moitié en lambeaux entouré par deux grands ados d'une quinzaine d'années. Adrian fût aveuglé par une rage sans nom, bien plus violente que toute ses crises précédentes. Il sortit de son combat couvert d’ecchymose et de bleus mais laissa l'un des ados se vider de son sang sur le sol de la ruelle.

Quelques jours plus tard les forces de l'ordre venaient le chercher chez lui et dirent à ses parents qu'ils l'emmenaient dans un centre de redressement pour jeune délinquant. Un endroit où l'on soignerait leur détraqué de fils...
Tu parle...

Un trou à rat, une fosse aux lions, la jungle. Voilà comment définir la maison de redressement. Des enfants meurtriers, des psychopathes en herbes, des violeurs juvéniles...
Adrian lui n'avait rien prémédité. On s'en était pris à son première amour... Il l'avait défendu de toute ses forces... Au début bien sur il fût pris pour tête de turc. Après quelques coup de poings et nez cassé on finit par le laisser tranquille. Un an s'écoula avant que le gros Henry vienne se faire saigner par le jeune Clarkson. Il développa alors son don pour la peinture. N'utilisant que du rouge, et de préférence du sang prélevé sur les emmerdeurs de la journée. Très vite les gens le laissèrent de coté et le prirent pour un fou, mais un fou dangereux, à ne pas faire chier. Et cela arrangé bien Adrian qui n'aimait pas se ramassis d'abruti. Il faut dire qu'il n'aimait pas grand monde et pas grand chose. La vie a été dur avec lui, il sera dur avec la vie. Deux ans passèrent. Puis la catastrophe frappa. Les plantes se firent luxuriante, envahirent tout. Et pourtant peu de choses changèrent au centre de redressement. Adrian avait compris qu'il passerait au stade supérieur sans voir la case liberté. C'est à dire qu'il irait en prison à sa majorité. Il se mit à peindre, partout, en rouge, avec du sang la plupart du temps. Plus personne ne lui disait rien quand il cassait un nez pour pouvoir peindre. On admirait même ses peintures. Violente, sanglante, authentique, racontant la vie et sa dureté en décors sanguinolant, rougeoyant. Après tout le Rouge est la couleur du Sang et le Sang permet la vie. Le Rouge est la couleur de la Vie et les peintures d'Adrian créer la vie de façon brutale, barbare, diaboliquement attirante, de tout temps l'être humain a été attiré par le sang.... C'est ainsi que quelques mois plus tôt un dignitaire de l'état ayant vu certaine peinture du jeune garçon vint le voir pour lui dire qu'il partait pour Safety Creek. Un endroit merveilleux.
Adrian en entendant ça haussa les épaules et lâcha :

" Une prison, même avec des barreaux dorée restera une prison "


Accessoire fétiche emporté à Safety Crick : Son vieux couteau rouillé. Il s'en sert pour prélever un peu de sang sur ses 'victimes', en leur infligeant une petit coupure et en récupérant un peu de sang dans un petit bol pour pouvoir ensuite perdre avec. Pour l'instant à part quelques incident et quelques coupures il n'y a pas eu d'incident majeurs impliquant Adrian à Safety creek.
Petite phrase / Citation qui vous correspond : « C'est une sorte d'ivresse, la violence. »
« Les hommes mentent quand ils assurent qu'ils ont horreur du sang. »



Dernière édition par Adrian Clarkson le Lun 17 Sep - 21:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cléo Gomez
Fondatrice
avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 20/06/2012
Age : 21
Localisation : Safety Creek

Feuille de personnage
Réputation: Bavarde inconditionnelle
Gardien / Mentor: Marco Armani
Devise: L’humour est une plante gaie arrosée de tristesse

MessageSujet: Re: « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »   Lun 17 Sep - 20:18

Et bien dis-moi, quel dur que nous avons là !

Cependant, il ne me semble pas que tu aies terminé l'explication de la découverte de ton talent, tu devrais la reprendre.

Tu as rempli les lignes requises, et ton personnage tient la route, Tu devrais bien t'entendre avec Chogan, c'est un chieur lui aussi Razz. Je te validerais une fois que tu auras répondu à ma requête.





____________________


N'oublie pas de sourire, ça agacera ceux qui veulent te voir pleurer. ~ Cléo Gomez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://safety-creek.forum-gratuit.tv
Adrian Clarkson
Arrivant
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 17/09/2012

Feuille de personnage
Réputation: Gribouilleur sombre
Gardien / Mentor: Marco Armani
Devise: C'est une sorte d'ivresse, la violence. / Les hommes mentent quand ils assurent qu'ils ont horreur du sang

MessageSujet: Re: « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »   Lun 17 Sep - 21:10

En effet j'ai arrêté en cours de route sans faire attention. La fatigue... Voilà c'est complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « La liberté a parfois les mains rouges de sang. »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« La liberté a parfois les mains rouges de sang. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zarielle Velora - La liberté a parfois les mains rouges de sang [TERMINÉE]
» Pavillon Noir, Mains Rouges
» " Qui baigne ses mains dans le sang, les lavera dans les larmes "
» Lorsqu'il faut se salir les mains...
» Fort-Liberté, une potentialité touristique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safety Creek :: Hors-jeu :: Présentations des personnages :: Personnages validés-
Sauter vers: