Safety Creek
Tous les continents sont en train de se détruire. Dépèche toi. Trouve toi un talent, et viens nous rejoindre à Safety Creek. Vite, le temps presse !


Et si l'art était votre seule chance de rester en vie ..?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Légendaire endroit, es-tu réelle ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ezekiel Snow
Arrivant
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/09/2012

Feuille de personnage
Réputation: Organe naissante
Gardien / Mentor: Thomas Omurs
Devise: Rien n'est acquis d'avance. Si tu veux quelque chose, il t'en faut la volonté.

MessageSujet: Légendaire endroit, es-tu réelle ?   Lun 24 Sep - 1:38

L'avion se posa, et seulement quelques personnes se trouvé a bord. Je dirais même une petite quinzaine s'y trouvé. A ma gauche, je saisis mon sac et me leva de mon siège assez confortable. A part quelques turbulences, le voyage c'est très bien passé. Mon regard penché sur le hublot, m'offrais une vue merveilleuse. Cette endroit était vraiment beau et le soleil, était belle et bien présent lui aussi. Sa faisait si longtemps que je ne l'avais pas vu, le sentir rayonner sur ma peau. Je ne perdais pas une seconde, mes pas se précipité dans cette immense hall. C'est démesuré tout de même. L’aéroport est immense comparé a l'île que j'ai pu apercevoir au delà des nuages. Le sourire au lèvres, me moquant modestement de cette endroit. Un si grand endroit pour si peu de personnes. C'est une ironie ou bien c'est la conception de la chose qui m'échappe ? C'est vraiment n'importe quoi. C'est pas une colonie non plus, faut arrêter de rêver.. Bref, des grandes fenêtres ornée cette bâtisse et quelques personnes traîné par ici. Je m'avançais vers la sortie, profitant de chaque rayon qui heurta mon visage, la brise venant caresser mes cheveux et cette délicieuse odeur de fleur. Plus précisément, de rose. En parlant de sa, ou est ma guitare ? Je la cherchais des yeux et l'aperçus au loin sur le tapis roulant. Qu'elle idiot que je suis.. J'accourais jusqu’à celle ci et la mise sur mon dos. Le rapport avec la rose, c'est qu'elle est noir et qu'une rose blanche y est dessiné. J'aime bien cette fleur, elle et un peu la plante universelle, celle dont tout le monde en connait la couleur. Me voici repartis dehors, ne voyant rien au alentours si sa n'es que quelques groupes au loin. J'ouvrais son étuis, la prise avec moi et m'installa contre un mur. Je commençais a la gratté et a chanté par la suite. Je fermais les yeux, en pensant a ma mère qui sans doute, serait fière de moi. La chanson que je chanté, je l'aimais bien. Il s'agit de Payphone, de " Marron 5 et Wiz Khalifia ". Je continuais a profité de l'instant présent, le soleil a mes côtés et ses regards tourné vers mes notes. Tout ce que j'adorais ce trouvait ici, a Safety creek.
Après avoir joué un long moment . Je repris mes affaires et me dirigea vers un bus. A l'intérieur, des adolescents et deux trois adultes. Quelques jolie minois mais rien de bien extraordinaire. Je me demandais ce que cette endroit devais nous apporté, des rêves plein les yeux mais c'est tout. Le moteur retentit et le voila partit. A travers de beau chemin de terre, parsemé de fleur plus coloré les unes que les autres et des animaux en abondance. Cette endroit, serait t-il parfait ? En tout cas c'est l'impression qu'il me donne. On gravit une grande Coline avant d'apercevoir un grand établissement. le bus se stoppa et le chauffeur cria " Tout le monde descend ! " Encore une fois je saisis mes affaires et sortis de se bus un peu trop "luxueux" a mon goût. J'avançais avec le groupe, un homme nous ouvra le portail et tout le monde se dissipa dans les quatre coins de cette endroit. Il nous reste plus qu'a le découvrir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle S. DeLaCour
Arrivant
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 22
Localisation : Avec mon cheval, pardis.

Feuille de personnage
Réputation: Ballerine Capricieuse
Gardien / Mentor: Taylor Ariel Kennedy
Devise: Le désir, c'est de tout vouloir, L'avarice, c'est de tout prendre.

MessageSujet: Re: Légendaire endroit, es-tu réelle ?   Lun 1 Oct - 17:34

Je rêve. C'est du DELIRE. Je n'ai même pas de chaffeur personnel. Grimpant dans le bus, je regarde tout les pecnos qui m'entourent. Au mon Dieu. L'odeur nauséabonde de la sueur atteinds mes narines et je mes mes mains sur mon nez pour me protéger ce ce charnier d'adolescent purulents de boutons et d'hormones. Perchés sur mes escarpins, je m'installe au devant de bus, à un banc vide. Mes cheveux ramenés en un chignon parfait se dressent sur ma tête, faisant de mon magnifique visage celui d'une fille sévère et trop bien élevé. Personne ici, n'est vraiment à ma hauteur. Je dégaine le clavier de mon portable et tape avec rage les touches pour écrire à mes amies. Quelle poisse. Être ici... Je ne mérite pas de partager un car plein d'idiots ! Je tapote doucement, avant qu'une fille me regarde, tendant son doigt vers la place libre.

- Euh, excuse moi... Je peux m'asseoir ?

Son accent anglais me fait sourire.

- Euh, excuse moi, mais tu vois pas que mon sac est très content d'être avec moi ? J'ai pas besoin qu'on me fasse la discussion durant le trajet, je supporte déjà une bande de crétin d'attardée, alors n'en rajoute pas, t'es mignonne.

Assenant d'un coup de grâce la conversation avec un "vas-t-en" de la main, je retourne à mon écran. Non mais, personne ne m'adresse la parole.

Arrivée, la bande de troll se dirige vers la sortie en hurlant et s'exclamant que tout est beau. J'attends qu'ils sortent tous, laissant la profusion d'acné hors de ma peau de Parisienne parfaite. Portant mon sac à bout de bras, enfilant mes lunettes de soleils Gucci sur le nez, je descend comme une déesse, pulpant mes lèvres au maximum. Autant faire bonne impression, même si personne ne veut toucher à la perfection. Je ne sais pas vraiment où je suis, mais c'est vrai que l'endroit est une splendeur. une touche délicate de bonne conduite ne serait pas de trop. Mon portable sonne, et lorsque que j'accepte l'appelle, une mauvaise nouvelle me parvient.

- Quoi ?! Comment ça mon cheval n'est pas arrivé ? C'est une blague ! Savez-vous au moins à qui vous vous adressez ? Renseignez vous ! Je veux mon cheval, tout de suite, et MAINTENANT. J'appelle mon père, vous avez gagné ! S'il n'est pas là dans 10 minutes... Vous le payerez !

Je pousse un soupir d'exaspération tapotant l'épaule d'un jeune garçon avec une sacoche à guitare sur le dos, du bout des doigts, essayant de ne pas trop me salir.

- Dis, morveux, tu as une cigarette ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Snow
Arrivant
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/09/2012

Feuille de personnage
Réputation: Organe naissante
Gardien / Mentor: Thomas Omurs
Devise: Rien n'est acquis d'avance. Si tu veux quelque chose, il t'en faut la volonté.

MessageSujet: Re: Légendaire endroit, es-tu réelle ?   Lun 1 Oct - 20:26

Cette endroit a l'air pas mal, j'allais y faire mes premiers pas lorsque que quelqu'un tapota mon épaule. Sans importance, je préfère resté concentré sur ce que je pourrais faire. Mes yeux totalement ébloui par se grand soleil, et..

- Dis, morveux, tu as une cigarette ?

Morveux ? Je pris mon temps pour chercher ses cigarettes, ne prenant pas la peine de la regarder. Les filles qui te prenne de haut, c'est insupportable. Fin bref, une de plus ou de moins. Ça ne changera pas le monde, d'ailleurs rien ne pourra le changer maintenant. Enfin les voila, j'ouvris le paquet neuf précédemment acheté a l’aéroport de Miami. Je lui tendis, tout en me retournant. A la première vu de son visage, un rire d'ironie se fit entendre. C'est bien ce que je pensais, c'est tout a fait sa. Ses grand cheveux châtains soyeux et ses yeux bleu, différent des autres. Elle ne vient pas de la rue celle la, sa non.

- La fille a papa est perdue ? Je ne suis pas guide tu sais et ne me remercie pas pour la cigarette, sa pourrais touché ton estime et tu en ferais des cauchemars.

Je souriais avant de me retourner et de remettre mon paquet au fond de ma poche. Je pense que je vais adoré cette endroit, c'est accueillant en tout cas. C'est ironique bien sûr.. Je m'avançais avant de me poser sur un banc, près d'un arbre. Déployant ma guitare, j'ouvrais son étuis et la saisis. Je commençais a joué, il s'agissait de " Call Me Maybe de Carly Rae Jepsen ". A chaque note, mon regard se fixa sur cette drôle de fille. Je souriais et la situation me paraissait tellement, approprié ? Oui, je pense et c'est sa qui me plaisais tant. Que va être sa réaction, j'ai hâte. En attendant, que la musique berce nos oreilles et apaise certaines personnes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle S. DeLaCour
Arrivant
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 22
Localisation : Avec mon cheval, pardis.

Feuille de personnage
Réputation: Ballerine Capricieuse
Gardien / Mentor: Taylor Ariel Kennedy
Devise: Le désir, c'est de tout vouloir, L'avarice, c'est de tout prendre.

MessageSujet: Re: Légendaire endroit, es-tu réelle ?   Mar 2 Oct - 16:01

- La fille a papa est perdue ? Je ne suis pas guide tu sais et ne me remercie pas pour la cigarette, sa pourrais touché ton estime et tu en ferais des cauchemars.

J'ai faillis m'étouffer de rire, avec sa remarque. Mais je ne laisse rien transparaître : je suis une forteresse impénétrable. Je prends sa cigarette à bout de main, la place entre mes lèvres et sort mon briquet en argent pour faire grésiller le tabac. J'inspire une bouffée avec gracieuseté, ne prêtant même pas attention à l'autre pecno. Je regarde l'horizon, attendant la chose la plus précieuse de ma vie : Ereanor. Pendant plus de 12 heures je ne l'avais pas vu, et le manque se faisait sentir. Je tripote la chaîne de mon frère et fait résonner mes clochettes à mon poignets. Sans cet étalon : je suis en stress. Surtout que j'avais dû le faire transporter dans la soute, section animal. Et je déteste le savoir mal entretenu.

Une chanson résonne dans mon dos, et je me retourne. Ah, il est toujours là lui. J'aspire la fumée et la fait sortir par mon nez, pour m'approcher de Roméo. Ah ouais, la chanson qu'il chante à fait un carton dans les années 2012. Et elle s'écoute toujours dans le monde d'ailleurs. Mais en France, j'avais apprécié rencontré la chanteuse et passer un moment avec elle. Dieu seul sait où elle est. A quelques pas du jeune homme, il me dévisage, et j'en fais autant.

- La fille à papa n'a jamais dit qu'elle était perdue. Apprend à écouter. Je te demandais simplement une clope. Je m'appelle Solweig.

Je remet mes cheveux dans mon chignon, entendant crisser des roues sur le sol. Je fais volte-face, laissant tomber ma cigarette et mon sac, essuyant mes mains sur mon slim Guess. Je me précipite près du Hummer qui transporte un Van. Et le bruit qui en sort m'en est déchirant. Deux grands hommes avec des tenues réglementaire sorte de la voiture et s'approche de moi.

- Il est incontrôlable vot' cheval ! Faut le faire piquer merde !

Je m'apprête à le giffler, d'abord pour son élocution désastreuse et ensuite pour avoir insulter mon pur-sang. Mais l'autre abruti s'empresse de défaire la porte du Van, et c'est un magnifique spectacle que je vois venir. Il se rétame à terre. Retroussant mes manches, je vais ouvrir avec colère la porte.

- il faut tout faire sois même ici. Vous êtes des incompétents, et de plus, mal polis !

La plaque en métal tombe à terre avec violence et s'est un étalon en furie qui y sort, énervé, incontrôlable. Le grand frison se dresse sur ses pattes arrières et menaçant les deux hommes. Avec rage, je prend la longe dans les mains d'un des gardiens, et frappe avec énervement le sol.

- Du calme Ereanor, calme !

Un cheval n'est jamais parfait. Au fond de lui, lorsque la colère surgit, un instinct animal sort, près à redevenir un mustang sans foi ni loi. Il faut juste avoir de l'autorité. Ne voyant que la bête ne se calmait pas, je claque encore plus fort, m'approchant d'une zone dangereuse où je risque d'être fortement blessée. Le cheval recule, arquant son encolure en me menaçant de sa mâchoire.

- J'ai dis CALME !

Ma voix résonne en écho entre les arbres et un vent doux fait bruisser. Aucun son ne sort de nul part, et l'étalon se calme, grattant le sol de sa patte puissante. Je m'approche, assez en colère contre lui, et accroche la longe à sa bride. Je caresse doucement sa crnière, le rassurant.

- Allez chercher mes harnachements et mes valises. Mettez les dans ma chambre, je m'occupe de ma bête.

Tous les deux s'executairent sans broncher, regardant l'animal d'un mauvais oeil.

- Tiens, Carly Rae Jepsen, donne moi un coup de main, je te prie. Pourrais-tu juste prendre le sac d'avoine qui est dans la voiture ? Tu serais aimable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Snow
Arrivant
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/09/2012

Feuille de personnage
Réputation: Organe naissante
Gardien / Mentor: Thomas Omurs
Devise: Rien n'est acquis d'avance. Si tu veux quelque chose, il t'en faut la volonté.

MessageSujet: Re: Légendaire endroit, es-tu réelle ?   Mer 3 Oct - 23:07

Sa démarche avec assurance et son regard presque impénétrable, c'est fou comme elle est intriguante mais détestable a la fois. C'est sa que j'aime bien, m'amuser un peu. Son air de bourgeoise m'agaçait d'un côtés mais mes parents m'ayant donné une bonne éducation, mon dit de ne jamais juger une personne aux premiers abords. Qui sait, c'est peut être une fille bien mais comme la plupart des jeunes filles un peu " Snob" elles ne veulent pas se l'avoué. Ainsi va la vie que voulez vous.

- La fille à papa n'a jamais dit qu'elle était perdue. Apprend à écouter. Je te demandais simplement une clope. Je m'appelle Solweig.

Solweig ? Voici un nom bien bizarre. En même temps, pas besoin d'allé chercher bien loin. Une fille venant des beaux quartiers n'es pas comme tout le monde, n'a pas un nom commun comme toutes ses personnes qui ne se prennent pas pour n'importe qui. Les enfants de la rue, se ressemble tous. Pas par leurs physique ou par leur noms, sa non. Mais pour leurs solidarité et pour leurs coeur. Si il venait a y avoir des guérilla, des guerres ou quoique se soit. C'est les premières personnes qui t’accueillerons. Enfin bon, dans toutes états, il y a des échelons pour chaque société. Je suis au plus bas et elle est au plus haut. Sa risque d'être intéressant. La voila repartit, vers une belle bagnole de luxe et d'un.. Cheval ? Alors sa, c'est le cliché parfait quoique son cheval n'a pas l'air très obéissant. C'est étrange, enfin bon sa ne me regarde pas. La musique battée son pleins et j'aimais vraiment cette chanson, cette douce mélodie. C'est sa ma vie, la musique, je n'ai pas besoin de plus. Mon regard se porté plutôt sur le cheval a présent, même si sa maîtresse ne paraissait pas très " Sociable " lui était vraiment beau, une crinière parfaite et son pelage brillant. Elle l'entretient bien.. Ouais ou bien c'est quelqu'un d'autre qui le fait a sa place, va savoir. Enfin bref, ma mélodie se termine et le dernier son provenant des cordes de ma guitare retentit. Je la remise dans son étuis et le ferma faisant bien attention de ne pas l'abîmé.

- Tiens, Carly Rae Jepsen, donne moi un coup de main, je te prie. Pourrais-tu juste prendre le sac d'avoine qui est dans la voiture ? Tu serais aimable.

Le sourire au lèvres, remettant ma guitare sur le dos. Que de compliments a ce que je vois, bien sûr je rigole. Enfin bon, elle a pas était désagréable cette fois ci. Je ne vois aucune raison de lui refuser se service. M'approchant doucement, me voila face a face avec le cheval. Je ne le connais pas, et je ne le connaîtrais surement jamais mais j'aimais les chevaux a vrai dire. Bon pas le temps de rêvasser, je n'ai pas envie de faire attendre " Madame ". J'ouvris le coffre de la voiture, prenant le sac que je mis sur mes épaules. En faisant bien attention d'avoir bien tout refermé, je me dirigeais vers celle ci.

- Je vous le dépose où Mademoiselle ?

Fixant ses grands yeux bleus, a en faire pâlir de jalousie. Mais les miens me suffisent amplement, je suis le seul de la famille a en avoir des bleus. Peut être un signe pour me dire que je suis différents, enfin pas quelqu'un d'unique ou quoi mais que mon destin est voué a quelque chose d'autre. Fin bref, c'est pas très importants. Pour l'instant j'essaye de rendre service.

- Ah et au faîte, je m'appelle Ezekiel, au cas ou si vous vouliez savoir.

Bon c'est vrai je l'avoue, je n'ai pas tout le temps était dans la rue a erré sans fin. J'ai vécu avec mes deux parents comme une bonne petite famille normal. Se nom, ma mère me la donné en référence l'archange Ezekiel. Je ne me suis jamais intéressé a son histoire mais j'en suis persuadé que c'était quelqu'un de bien. Enfin passons, mes parents me manque un peu. Trois ans que je ne les ai pas vu. Un peu trop long a mon goût, mais c'est ma faute. Un jour, peut être ou j'aurais une chance, même infime de les revoir. Un léger sourire, les yeux plissé sous ce grand soleil et cette douce brise venant se logé dans chaque recoins de mes cheveux. Qu'elle belle journée..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle S. DeLaCour
Arrivant
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 22
Localisation : Avec mon cheval, pardis.

Feuille de personnage
Réputation: Ballerine Capricieuse
Gardien / Mentor: Taylor Ariel Kennedy
Devise: Le désir, c'est de tout vouloir, L'avarice, c'est de tout prendre.

MessageSujet: Re: Légendaire endroit, es-tu réelle ?   Jeu 4 Oct - 18:30

- Je vous le dépose où Mademoiselle ?

Je me tourne vers l’inconnu et lui souris de toutes mes charmantes dents. Je lui indique un seau pour qu’il le remplisse lui-même. Je retourne à Ereanor, regardant ses yeux, ses oreilles, son encolure et son dos. Il est stressé, il ne connaît pas les terres qui nous entourent. Il était bien à Saint-Cyr-La-Source… Il avait des amis, de l’avoine, un box spacieux et propre, des pâtures où il pouvait gambader sans cesse… Aujourd’hui, il est réduis à un Van de luxe, et une longe autour de sa bride. Je suis triste pour lui, comme il est triste pour moi. C’est dur de tout laisser, mes « amis », ma famille, mes amours… Je soupire, vérifiant ses pattes antérieures, pendant que je sens sa respiration près de moi. Il essaye de me chipper les fesses, le traitre. Je tapote son museau, amusée par son geste.

- Ah et au faîte, je m'appelle Ezekiel, au cas où si vous vouliez savoir.

Je me redresse, et m’appuis contre l’encolure de mon cheval. Il est drôle, et très mignon. J’en ferais bien mon quatre heure d’ailleurs. Je souris doucement, redressant mes fossettes et plissant mes yeux. Ereanor est là, regardant à l’horizon, sous le ciel bleu azur, guettant la réaction du jeune homme.

- Très bien, Ezekiel. Mon ange, tutoies moi, plutôt. Ca serait bête qu’on se base sur de mauvaises impressions dès notre première rencontre, non ?

Mon frison secoue la tête avec vigueur. Il me comprend, cette canaille. Je prend le seau remplis et le met sous la tête de mon cheval pour qu’il y mange à sa faim.

- Il me faudrait quelqu’un de fort et de serviable pour me conduire à ma chambre… Je ne sais pas où elle est, et j’ai peur de me perdre.

J’enlève une poussière éphémère sur le tee shirt du garçon devant, trouvant son visage à quelques centimètres de moi.

- Tu veux bien te porter volontaire pour accompagner une jeune demoiselle dans ses appartements ?

Je remarque quelque chose d’étrange, qui me fait grimacer. Sur son torse, je vois la forme d’un collier. Mais pas n’importe lequel. Des plaques métalliques, où des formes de lettres sont fixés. Le fer me brûle la peau, et je soulève le pendentif de ma longue chaîne. J’en ai aussi, des plaques militaires.

- On dirait que nous avons beaucoup de point en commun, Ezekiel…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Snow
Arrivant
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/09/2012

Feuille de personnage
Réputation: Organe naissante
Gardien / Mentor: Thomas Omurs
Devise: Rien n'est acquis d'avance. Si tu veux quelque chose, il t'en faut la volonté.

MessageSujet: Re: Légendaire endroit, es-tu réelle ?   Jeu 4 Oct - 21:36

Un seau se présenta a moi. J'hochais de la tête et commença a le remplir délicatement, que rien de ne se versent a côtés. Pour l'instant elle est gentille, espérons que sa dure. Puis bon, c'est pour le cheval que je fais sa principalement. J'avoue que les transports en soute pour animaux ne sont vraiment pas confortable. C'est inadmissible d'ailleurs, si seulement je tenais l'idiot qui a crée cette " Abomination " je lui ferais craché toutes ses dents. Puis par la suite le jetterais dans une cage pour lui montrais ce que sa fais. Encore une personne se croyant supérieur aux autres. Je pris le seau avec moi et le posa a ses pieds. Quand je les vois tout les deux, on dirait deux frères et soeur. C'est mignon.

- Très bien, Ezekiel. Mon ange, tutoies moi, plutôt. Ca serait bête qu’on se base sur de mauvaises impressions dès notre première rencontre, non ?

Cette fille, elle me plaisait bien a vrai dire. Elle est gentille quand elle veut, attendrissante et mignonne, vraiment très mignonne. Elle saisit le seau précédemment remplis et le donna a son cheval, qui apparemment avait faim. En même temps, je le comprend un peu, je commençais a avoir faim moi aussi.

- Il me faudrait quelqu’un de fort et de serviable pour me conduire à ma chambre… Je ne sais pas où elle est, et j’ai peur de me perdre

Se rapprochant un peu plus, je ne sais pas vraiment ce qu'elle cherche n'y ce qu'elle veut. Mais je me dois de l'aidé, c'est la moindre des politesses. Elle n'es peut être pas comme toutes ses filles prétentieuses et arrogante. Même si ses filles la me plait, je m'en lasse vite mais elle. C'est spécial, très spécial même.

- Tu veux bien te porter volontaire pour accompagner une jeune demoiselle dans ses appartements ?

Je souris, mettant mes mains dans mes poches. Son regard, fixé sur quelque chose et en l’occurrence, moi. Sa main glissa sur sa poitrine pour en sortir une grande chaîne. Des plaques militaires. Elle en possédé elle aussi.. Je me demande bien d'où elle peut les sortir mais peu importe, sa ne regarde qu'elle.

- On dirait que nous avons beaucoup de point en commun, Ezekiel…

Mon sourire s'éclipsa. Comment deux opposé peuvent avoir quelque chose en commun. C'est impensable.. Je me reprend, je me reprend..

- Très bien, Solweig. Si tu pense que c'est mieux comme sa, je ne vais pas te contredire. Tu sais, tout comme toi je viens d'arrivé ici. Mais si sa peut te rassurer, je veux bien t'accompagner dans se vaste endroit et puis bon, sa me permettra de le découvrir. Quand au point commun, peut être, je ne sais pas. On verra ce que l'avenir nous réserve si bien sûr, on se recroise.

J'enlevais mes mains de mes poches, regardant se beau ciel bleu. Passant mes mains dans mes cheveux, avant de me retourner vers le portail.

- C'est quand tu veux Princesse mais pour ton cheval, quelqu'un viens s'en occuper ou tu veux qu'on l'emmènes au écuries ? Sa ne me gêne pas de t'aidé tu sais, j'aime bien les chevaux et la oui, on peut dire qu'on a un point commun.

J'espère que mon piano sera déjà dans ma chambre, a mon arrivé. J'ai envie d'y entendre les notes résonné dans tout le campus, tel un oiseau qui chante les premiers jours de printemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrielle S. DeLaCour
Arrivant
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 22
Localisation : Avec mon cheval, pardis.

Feuille de personnage
Réputation: Ballerine Capricieuse
Gardien / Mentor: Taylor Ariel Kennedy
Devise: Le désir, c'est de tout vouloir, L'avarice, c'est de tout prendre.

MessageSujet: Re: Légendaire endroit, es-tu réelle ?   Mar 9 Oct - 15:25

- Très bien, Solweig. Si tu pense que c'est mieux comme sa, je ne vais pas te contredire. Tu sais, tout comme toi je viens d'arrivé ici. Mais si sa peut te rassurer, je veux bien t'accompagner dans se vaste endroit et puis bon, sa me permettra de le découvrir. Quand au point commun, peut être, je ne sais pas. On verra ce que l'avenir nous réserve si bien sûr, on se recroise.

Il regarde doucement le ciel, comme s’il croyait que quelqu’un vivait là haut. Pff, sottises. Je caresse l’encolure de mon cheval avec précision, laissant mes doigts parcourir sa robe ébène. Je lui souris, déposant délicatement mes lèvres contre sa joue. Je pense qu’il sera heureux, du moins, je l’espère.

- C'est quand tu veux Princesse mais pour ton cheval, quelqu'un viens s'en occuper ou tu veux qu'on l’emmène aux écuries ? Sa ne me gêne pas de t'aidé tu sais, j'aime bien les chevaux et la oui, on peut dire qu'on a un point commun.

Je me redresse, avec une colonne droite, prenant un air hautain, serrant contre moi ma chaîne de collier.

- Ne m’appelle pas princesse. J’en suis une, mais je t’interdis de le dire.

Aimer les chevaux ? Vraiment ? Je me ferais un plaisir de le voir ce ridiculiser sur le dos de mon magnifique Ereanor.

- Bon, vous là bas, oui les deux incapables ! Amenez le véhicule près du dortoir, sur une place assez isolé, avec du soleil, si possible. Mettez-y le van, et montez mes bagages. Quand à toi, on peut y aller ensemble. Mais je dois travailler la danse. Alors on se quittera à un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ezekiel Snow
Arrivant
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 22/09/2012

Feuille de personnage
Réputation: Organe naissante
Gardien / Mentor: Thomas Omurs
Devise: Rien n'est acquis d'avance. Si tu veux quelque chose, il t'en faut la volonté.

MessageSujet: Re: Légendaire endroit, es-tu réelle ?   Mer 10 Oct - 4:32

- Ne m’appelle pas princesse. J’en suis une, mais je t’interdis de le dire.

Je reste neutre, sans rien dire. Je me retourne, le regard stricte. Une princesse ? Ceci expliquerait cela. J'aurais du m'en douter, quelque chose de spécial se dégager d'elle. C'est bien pour sa, que je la trouvais différente des autres. Par contre, me taire, s'en est une autre. J'ai d'ordre a recevoir de personne, surtout pas d'elle. Puis je lui dois rien, absolument rien. Je m’avance vers celle ci, et enfin mes lèvres affichait un nouveau sourire. Malgré ce que je peux pensé, dire ou faire. Cette fille me plait bien, par son caractère bien sûr.

- Bon, vous là bas, oui les deux incapables ! Amenez le véhicule près du dortoir, sur une place assez isolé, avec du soleil, si possible. Mettez-y le van, et montez mes bagages. Quand à toi, on peut y aller ensemble. Mais je dois travailler la danse. Alors on se quittera à un moment.

Alors elle danse, c'est intéressant. Ma mère dansait, elle aussi mais sa fait longtemps. J'approche doucement du cheval, le fixant droit dans les yeux. Elle en prend soin et puis tout les deux sont très complice, a première vu. On ma toujours dit, de ne jamais touché un animal quand il te connait pas, on ne sait jamais ce qu'il va faire. C'est vrai, on peut dire que j'en ai fais l'expérience. Je recule, doucement, a quelques centimètres de Solweig.

- Personne m'interdis quoique se soit, mais t'en fais pas, ton secret sera bien gardé. Princesse.

Dans ma tête, mon programme était déjà établie. Trouvé ma chambre, joué du piano, connaître un peu mieux l'endroit et puis on verra comment se présente les évènements.

- Je n'avais pas l'intention de rester toute la soirée a tes côtés, j'ai mon conservatoire a préparé. Tu sais comment son les homme politiques de nos jours, "INSUPPORTABLE". Bref, je te suis. Après tout, je suis juste la pour faire jolie.

Les deux hommes s’exécutèrent, pendant que j'attendais que Mademoiselle se décide. Solweig, je t'aime bien tout compte fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Légendaire endroit, es-tu réelle ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Légendaire endroit, es-tu réelle ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Entrainement] Qui a dit que la foudre ne frappait jamais deux fois au même endroit ?
» Pourquoi la PNH arrête-t-elle des bouzins quand des bandits occupent la rue ?
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Safety Creek :: Hors-jeu :: Divers - Hors Rp :: Archives :: Saison 1-
Sauter vers: